Société Octave Mirbeau 

Notes sur l’art d’Octave Mirbeau

Expo Artiste du XIX ème Siècle 

On con­naît la plume de Mir­beau, capa­ble d’émouvoir, de boule­vers­er, mais aus­si de faire rire aux éclats. On sait aus­si com­bi­en il par­tic­i­pait à toute actu­al­ité de son époque, poli­tique, sociale ou cul­turelle, qu’il com­men­tait dans son style impa­ra­ble. Ses textes sur l’art sont l’un des domaines dans lesquels il a fait preuve de véri­ta­ble maîtrise, unis­sant une rhé­torique habile à des con­nais­sances solides. Nous pro­posons de revenir à ces chroniques, qui révè­lent des juge­ments, restés val­ables, sur les artistes de l’époque.

Sixième note sur l’art : Edgar Degas

Sixième note sur l’art : Edgar Degas 

Edgar Degas ou l’art de la fugue… À côté des com­para­isons musi­cales, Mir­beau développe, dans ce texte, un ardent plaidoy­er en faveur du grand artiste, ignoré du pub­lic pré­cisé­ment à cause de son tal­ent excep­tion­nel. À lire notam­ment les obser­va­tions per­ti­nentes sur la façon dont Degas peint ses danseuses. La chronique a paru dans La France, le 15 novem­bre 1884. Le texte a paru dans La France, le…

lire plus
Cinquième note sur l’art : Puvis de Chavannes

Cinquième note sur l’art : Puvis de Chavannes 

Cette chronique, qui ouvre le cycle des présen­ta­tions d’artistes que Mir­beau perçoit comme des génies de la pein­ture con­tem­po­raine, est con­sacrée à Pierre Puvis de Cha­vannes, pein­tre allé­gorique, « doux et grand poète ». À lire notam­ment de très belles obser­va­tions sur le Beau et sa déf­i­ni­tion impos­si­ble, à l’encontre de l’enseignement sclérosé des écoles d’art. Puvis de Cha­vannes En art, il…

lire plus
Quatrième note sur l’art : le vol de propriété artistique

Quatrième note sur l’art : le vol de propriété artistique 

Cette chronique, con­sacrée au vol de pro­priété artis­tique, annonce toute une série de com­men­taires sur des artistes de tal­ent – de génie selon Mir­beau – mais incon­nus du pub­lic et non appré­ciés par la cri­tique qui leur préfère leurs plats imi­ta­teurs. À not­er – des pro­pos remar­quables sur la moyenne qui ronge les arts. Toute orig­i­nal­ité est hon­nie, dit Mir­beau. Ce n’est que ce qui est con­nu qui…

lire plus
Notes sur l’art (première partie)

Notes sur l’art (première partie) 

« M. Georges Petit inau­gure dans ses salons de la rue de Sèze, sous pré­texte de phil­an­thropie, un nou­veau sys­tème d’expositions de tableaux, lequel con­siste à expos­er des col­lec­tions par­ti­c­ulières. Je pense que tout le monde y trou­vera son compte, M. Petit, le pub­lic et peut-être même la phil­an­thropie. En tout cas, l’idée est intéres­sante et ne doit pas man­quer d’encouragements …»

lire plus
Notes sur l’art (deuxième partie)

Notes sur l’art (deuxième partie) 

« À Vienne, dès qu’on apprit que Makart venait de mourir, l’Académie des beaux-arts éteignit les torch­es de lumière. La ville fut en quelque sorte frap­pée de douleur et, tout entière, prit le deuil. Sur le pas­sage du con­voi funèbre, en plein midi, on alluma le gaz des rues. On eût dit qu’avec Makart mourait le génie de l’art autrichien et que plus jamais il ne renaî­trait de ses cen­dres froides et vénérées …»

lire plus
Texte d'Octave Mirbeau présenté par Anita Staron

Texte d’Octave Mirbeau présenté par Anita Staron

Uni­ver­sité de Lódz & mem­bre de la SOM

Ani­ta Staroń, HDR, enseigne la lit­téra­ture française à l’Institut d’Études Romanes de l’Université de Łódź. Son domaine de recherch­es est le roman français de la fin du XIXème et du début du XXème siè­cle, avec un intérêt par­ti­c­uli­er pour l’œuvre d’Octave Mir­beau et de Rachilde. C’est à ces deux auteurs que sont con­sacrés ses mono­gra­phies : L’art romanesque d’Octave Mir­beau. Thèmes et tech­niques, Wydawnict­wo Uni­w­er­syte­tu Łódzkiego, Łódź 2013 et Au car­refour des esthé­tiques. Rachilde et son écri­t­ure romanesque. 1880–1913, Wydawnict­wo Uni­w­er­syte­tu Łódzkiego, Łódź 2015.

Share This