Société Octave Mirbeau 

Visites chez Octave Mirbeau dans la maison de ses rêves à Cheverchemont

L’asso­cia­tion his­to­rique de Triel-sur-Seine vient de publier une mono­gra­phie « Octave Mirbeau – Les années Cheverchemont » pré­fa­cée par Pierre Michel (fon­da­teur de la Société Octave Mirbeau).

C’est à mi hau­teur de la col­line, entre les bois de l’Hautil et Triel-Bourg, au bord de la Seine qu’Octave Mirbeau va ache­ter des ter­rains et se fera construire en 1909 sur ses plans per­son­nels, « la mai­son de ses rêves » qu’il habi­ta jus­qu’à sa mort en 1917.
Cette mai­son est vaste et claire, elle est entou­rée d’un grand parc et dans les jar­dins Mirbeau a plan­té les fleurs rares « ses amies très chères ». Il élève des poules. A l’in­té­rieur, quelques sta­tuettes de Maillol, Rodin… sur les murs, sa col­lec­tion de tableaux : Pissarro, Monet, Van Gogh …
Durant ces années, il reçoit ses rares amis, ensemble ils admirent au loin la val­lée de la Seine puis se pro­mènent dans les allées fleu­ries. Certains de ces visi­teurs ont évo­qué leurs sou­ve­nirs, leurs témoi­gnages ou les échanges ami­caux avec le grand écri­vain qui souffre de soli­tude. Les entre­tiens nous apprennent qu’au-delà de la lit­té­ra­ture il était inté­res­sé par la nature et par les pro­me­nades dans son parc.
Dans cette modeste mono­gra­phie on ren­con­tra des écrits signés : Marc Elder (1884 – 1933) « Mirbeau aus­si vous aimez les fleurs… », Marguerite Audoux (1863 – 1937) « vous aus­si, vous êtes un pauvre… », Albert Adès (1893 – 1921), « Tout est beau dans la nature disait-il… », Sacha Guitry (1885 – 1957) « se battre pour une idée… »
Ces textes qui sont accom­pa­gnés de plus de soixante-dix illus­tra­tions, sont pré­cé­dés d’une pré­face de Pierre Michel (co-auteur de la bio­gra­phie de Mirbeau « L’imprécateur au cœur fidèle » (Séguier 1990), pré­face qui nous éclaire sur les der­nières années du grand écri­vain sous le titre péremp­toire de « Combat contre le néant. »

Extrait : «  Les der­nières années de la vie d’Octave Mirbeau sont à la fois celles qui ont vu son triomphe, avec Les affaires sont les affaires (1903) et La 628-E8 (1907), et sa recon­nais­sance inter­na­tio­nale, bien au-delà de tout ce qu’il aurait jamais pu ima­gi­ner, et celles d’une longue, pro­gres­sive et inter­mi­nable déchéance, com­men­cée dès 1905, quand il se plaint d’avoir reçu « le coup de poing de la vieillesse(1)», et dont la conscience lan­ci­nante n’a fait qu’aggraver encore la souf­france. En même temps qu’il tou­chait au faîte de la gloire, de l’influence et de la for­tune, il enta­mait dou­lou­reu­se­ment sa « course à la mort(2)», dont on peut suivre les étapes à tra­vers sa cor­res­pon­dance et, pour les toutes der­nières années où il n’est qua­si­ment plus en état d’écrire, à tra­vers les témoi­gnages de ses amis et de ses visi­teurs ».

Claude Barouh pour le compte de la S.O.M.

1 – En juillet 1905, alors qu’il n’a que 57 ans, il écrit à Gustave Geffroy : « Je crois que je suis fichu, et que j’ai reçu, sur la tête, le coup de poing de la vieillesse… »
2 – La Course à la mort est le titre d’un roman d’Édouard Rod (1885).

Octave Mirbeau – Les années Cheverchemont
Editeur : Triel, Mémoire & Histoire
http://www.trielmemoirehistoire.fr/la-boutique-tmh
Format : Livret 29,7 x 21 cm
Nb. pages : 68 pages
Date publi­ca­tion : 20 février 2019
ISBN : 978 – 2‑9558755 – 8‑2
Prix : 8,00 €

Lancement du site internet de la Société Octave Mirbeau

Lancement du site internet de la Société Octave Mirbeau

Pour faire mieux connaître Octave Mirbeau, sa vie, son œuvre et son époque, mais aus­si la per­ma­nence de ses com­bats, la S.O.M. a mis en place un site inter­net qu’elle a vou­lu acces­sible & fonc­tion­nel. Car tel est le but que se sont assi­gné les fon­da­teurs notam­ment avec la publi­ca­tion annuelle des Cahiers Octave Mirbeau depuis bien­tôt vingt-six ans ! Il sera régu­liè­re­ment nour­ri de nou­velles contri­bu­tions.

lire plus
Farces et moralités le 28 septembre à Médan

Farces et moralités le 28 septembre à Médan

La troupe Les Comédiens de la Tour avait pré­pa­rée la mise en scène des six petites pièces en un acte du dra­ma­turge inti­tu­lée farces et mora­li­tés à l’occasion du cen­te­naire de sa dis­pa­ri­tion en 2017. Les repré­sen­ta­tions de la troupe triel­loise se suc­cèdent depuis. La pro­chaine aura lieu Salle Maeterlinck à 21 heures à Médan. Entrée libre.

lire plus
Retour sur le spectacle : Le Journal d’Octave

Retour sur le spectacle : Le Journal d’Octave

Ce spec­tacle don­né à La Lucarne à Bordeaux en 2018 est une adap­ta­tion pour la scène de cinq des 150 nou­velles, publiées sous le titre géné­ral de Contes cruels par P. Michel et J.-F. Nivet et de quelques autres textes …

lire plus

Mentions légales | Membres | Contact | La S.O.M sur Facebook | Dictionnaire Octave Mirbeau

Création & ges­tion pour le compte de la S.O.M. par ABC Editeurs – 06 79 69 51 50 – 22 rue Charles Dupuis – 78510 – Triel-sur-Seine – trielnews@gmail.com

Share This